Bandeau_FM  
 

Bouton prairie

Bouton_cultures_fourrageres

Bouton_gibier

Bouton_divers
 

Avec le soutien de

SPW DER

 

 

Les différentes méthodes de lutte contre les plantes indésirables

Les méthodes de luttes alternatives
Qu'est-ce qu'un herbicide ?
Des conseils pour mieux désherber
Lutte contre les rumex
Lutte contre les chardons
Autres advnetices


Généralités

Il existe une multitude de techniques de lutte contre les adventices et des recherches récentes ont permis d'en mettre de nouvelles au point. La liste ci-dessous n'a pas la prétention d'être exhaustive mais donne simplement un aperçu de ce qui existe à notre connaissance.

Il est bon de rappeler qu'aucun traitement n’élimine définitivement les adventices et que sur le long terme, seule l’intervention sur les causes d’apparition des adventices est efficace.

La prévention

La prévention, c'est avant tout le maintien d'un gazon dense et fermé, notamment en évitant les accidents d’exploitation, en réparant dès que possible les dégâts engendrés par des sangliers ou des campagnols, en alternant la fauche et le pâturage de printemps qui favorise le tallage... Bref en entretenant correctement sa prairie !

Il faut aussi éviter la propagation de la plante indésirable en compostant les fumiers, en évitant la fragmentation des rhizomes lors des travaux de sol ou encore en empêchant la « montée en graine ».

L'agriculteur peut aussi tenter d'affaiblir les plantes indésirables dans la rotation notamment en réalisant des faux-semis ou en implantant des intercultures concurrentielles comme des céréales ou du ray-grass d’Italie.

La lutte mécanique

Les moyens de lutte mécaniques sont nombreux. Citons simplement la fauche, l'arrachage, le pâturage (bien réalisé et dans de bonnes conditions), le roulage, le hersage, l'eau chaude... sans oublier les techniques de travail du sol au cours de la rotation. Leur efficacité dépend de l'adventice considérée mais aussi de la manière de procéder.

La lutte biologique

La lutte biologique est réalisée avec des organismes vivants (insectes, batéries, champignons...). Leur efficacité en milieu fermé (serre) ou sur de petites surfaces peut être satisfaisante mais ces techniques sont rarement adaptées aux grandes surfaces. Pour ces dernières, il est préférable de favoriser les "prédateurs" nautrels déjà présents.

Les luttes allélopathiques, homéopathiques et biodynamiques

Certaines plantes sont connues pour produire des substances qui gênent plus ou moins fortement le développement d'autres plantes (luzerne vs chardon, rumex vs ray-grass anglais...). Il s'agit des substances allélopathiques.

L'homéopathie et la biodynamie proposent l'application de solutions à base de produits naturels (graines de rumex calcinées, poudre de corne, huiles essentielles...) fortement diluées.

Ces méthodes n'ont pas toutes prouvé une efficacité. Elles doivent être utilisées dans un schéma de lutte intégrée comprenant beaucoup de prévention et une lutte mécanique. Cependant, des recherches doivent encore être menées sur le sujet pour perfecionner ces techniques.

La lutte chimique

La lutte chimique a recours l'utilisation de pesticides. Ceux contiennent des substances actives (s.a.) d'origine naturelle ou synthétique.

La lutte intégrée ou lutte raisonnée

La lutte raisonnée intègre les différentes méthodes de luttes dans un schéma global. L'utilisation des pesticides peut être proposé lorsqu'aucune des autres solutions n'a permis d'améliorer la situation. C'est ce type de lutte qui doit être mis en avant dans le contexte d'"agriculture durable" ou d'"agriculture écologiquement intensive".

 

NouveauKnoden D., Meniger G., février 2021. Liste des méthodes de lutte en désherbage des prairies - Phytos autorisés jusqu'au 10/02/2021 6 p

 

 
Variétés recommandées
Flore
semis_sursemis
Fertilisation
Entretien
Exploitation
Desherbage
Alimentation
MAE

 

 
 
 
  Mentions légales
Fourrages Mieux 2020